Retour sur les Rencontres Hubik #1 (24/10/2019)

Restitution des Rencontres Hubik #1

Les premières rencontres Hubik se sont tenues le 24 octobre 2019 à la Halle des Douves de Bordeaux. Parmi la soixantaine de participants, venus de toute la région Nouvelle Aquitaine : des acteurs sociaux, des collectivités, des médiateurs numériques, des médiathécaires, des opérateurs de service public, des associations… Une diversité à l’image des acteurs agissant pour l’inclusion numérique.

L’objectif de cette journée : lancer officiellement le Hub territorial, présenter à l’ensemble des acteurs les grandes missions du hub, favoriser l’inter-connaissance et les échanges et recevoir des contributions, des idées et des projets de leur part.

MATINEE : OUVERTURE, PRESENTATION DU HUB ET ATELIERS

Emmanuel LACROIX, Directeur Territorial Nouvelle-Aquitaine de la Banque des Territoires nous a fait le plaisir de venir introduire cette journée et rappeler l’engagement de sa structure dans la lutte contre la « fracture numérique », notamment au travers du soutien financier à l’émergence des 11 Hubs Territoriaux pour un Numérique Inclusif.

Cartographie des Hubs Territoriaux pour un Numérique Inclusif

Présentation de Hubik et de l’équipe

Clément Dulude, directeur du développement, a présenté Hubik et la feuille de route pour 2020. Voici le lien pour accéder à la présentation. L’occasion également de présenter l’équipe étoffée depuis octobre avec l’arrivée de Clélie Albert en tant que chargée de développement territorial et Emilie Peytavin, chargée de mission pour Hubik et salariée de ATIS. Le hub néo-aquitain est en effet le fruit d’un partenariat entre deux structures locales reconnues et qui apporteront leurs expertises complémentaires :

Médias-Cité : coopérative d’intérêt collectif au service de l’inclusion numérique, développe des projets mêlant médiation numérique et innovation depuis 1998,

ATIS (Association Territoire et Innovation Sociale) : association qui accompagne l’émergence et le développement des entreprises sociales sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine depuis 2010.

Faire ensemble la société numérique de demain, mais comment ?
Ateliers d’échanges et co-construction 

4 ateliers ont été menés en parallèle afin de réfléchir ensemble à des solutions pour favoriser l’inclusion numérique de tous sur le territoire, sur les chantiers prioritaires identifiés avec les acteurs locaux. Vous trouverez les restitutions de chacun des ateliers sur les liens suivants :

APRES-MIDI : PARTAGE DE PRATIQUES & OUTILS

Lors de la journée « Agir pour l’inclusion numérique » organisée à Bordeaux en août dernier, il était ressorti de l’atelier « un réseau de personnes, un échange de pratique » un besoin et une volonté de mieux connaitre les initiatives portées par chacun, de partager des pratiques. Aussi nous souhaitions profiter de cette journée où des acteurs sont venus de toute la région pour prendre ce temps d’échange : partager sur les initiatives, les pratiques et outils, mais aussi récolter les idées pour animer la communauté du hub pour la suite.

Introduction avec la série Hyperliens (Mission Société Numérique)

La « tech » ce n’est pas seulement des start-ups et des GAFAM mais aussi des citoyens et acteurs locaux qui se saisissent de ces outils pour redynamiser leur territoire, favoriser le lien social, la solidarité et l’entraide. La série « Hyperliens, l’autre visage de la France Connectée » qui compte aujourd’hui 5 épisodes met en lumière ces initiatives inspirantes partout en France.

Nous avons choisi de diffuser celui sur le CCAS d’Amiens sur la question de l’accessibilité et des outils numériques au service de l’action sociale. Si vous ne les avez pas déjà vus, foncez regarder les 4 autres épisodes. Vous pourrez y (re)découvrir 2 Tiers-lieux de la région Nouvelle Aquitaine qui mettent au cœur de leurs actions la médiation numérique et le lien social : la Quincaillerie de Guéret dans la Creuse, et la Smalah à Saint Julien en Born dans les Landes.

Les initiatives & outils

Quelles actions sont mises en œuvre par les acteurs du territoire ? Quels outils sont utilisés et avec quel retours d’expériences ?

Les outils en ligne

Les ressources pour comprendre les enjeux, accéder aux différentes études sur l’inclusion numérique :

Les ressources pour le diagnostic et l’accompagnement des personnes en difficulté avec le numérique :

Ainsi que deux outils en cours de déploiement par la Mission Société Numérique pour lesquels une expérimentation est menée avec les Territoires d’Actions pour un Numérique Inclusif (TANI) et des structures labellisées APTIC :

Les initiatives locales :

Au cours de l’après-midi, plusieurs structures ont pris la parole pour présenter leurs initiatives :

LE CENTRE REGIONAL INFORMATION JEUNESSE (CRIJ) NOUVELLE AQUITAINE :

Le CRIJ Nouvelle Aquitaine a développé une formation en interne afin de former l’ensemble de ses animateurs des antennes CRIJ pour être en capacité d’accompagner leurs publics et animer des ateliers de montée en compétences.

L’ATELIER GRAPHITE :

Association basée Bordeaux qui propose des permanences d’écrivains publics juriste et médiateurs numériques. Elle accompagne des personnes en situation d’illettrisme sur l’accès aux droits.

  • Formation Alph@-Numérique (développée avec le soutien de la Fondation AFNIC) : L’équipe développe des outils d’accompagnement pour les publics en situation d’illettrisme pour se repérer sur les smartphones, sur les sites de démarches administratives, via les  icônes et symboles pour s’y retrouver et permettre la gestion de leurs droits.
  • Ressources pour l’Accès au droit : L’Atelier Graphite met de nombreuses ressources à disposition de tous sur les démarches d’accès aux droits : courriers types, fiches, formulaires sur les aides de la CAF, le logement, la santé…

NET SOLIDAIRE :

Net Solidaire, représenté par Pierre Gasté, est le réseau de solidarité numérique de la Régie de Quartiers de la Rochelle, Diagonales. Le dispositif Net Solidaire accompagne les personnes en situation d’exclusion ou de précarité numérique. Il s’appuie pour cela sur une action structurée par bassins de vie, pour permettre une plus grande proximité. Le lien entre les travailleurs sociaux et aidants professionnels, en première ligne auprès des publics en difficultés, et les médiateurs numériques est crucial, pour amener les publics vers les médiateurs numériques. Net Solidaire a développé plusieurs parcours de formations à destination des aidants numériques et forme des médiateurs numérique. Après plusieurs expérimentations locales au sein des QPV de La Rochelle, l’objectif est de déployer le projet sur d’autres territoires.

A noter d’ailleurs que Net Solidaire intervient dans le reportage de Complément d’Enquête sur « les décrocheurs du numérique » diffusée le 14 novembre dernier.

BORDEAUX METROPOLE (DGNSI) & VILLE DE BORDEAUX :

Un « Livre Blanc de la Solidarité Numérique », paru en 2016 :

  • Diagnostic de la situation en matière de solidarité numérique sur le territoire qui a permis de dresser un état des lieux, de recenser les initiatives, d’identifier les besoins. Il a permis de poser la première pierre d’un plan d’actions d’inclusion numérique local.

Création d’un centre de ressources de la Solidarité Numérique en 2018, l’espace Sésame, également Espace Public Numérique :

  • Mise à disposition de matériel et accompagnement sur les usages numériques,
  • Montée en compétences des acteurs sociaux : Création d’une formation « Bagage Numérique Minimum » à destination des acteurs sociaux (travailleurs sociaux, associations locales…) Module de 30 heures, sur 5 journées : des bases de la culture numérique jusqu’aux services en ligne des administrations en passant par l’adaptation à l’illettrisme. Cette formation leur permet d’être plus à l’aise sur l’accompagnement de leurs publics mais aussi sur leur propre pratique du numérique. Elle est jusque là proposée gratuitement et les premières évaluations menées par la DGNSI montrent des résultats positifs.

Animation du réseau des acteurs locaux de la Solidarité Numérique:

  • Mise en place d’un groupe « Solidarité Numérique » se réunissant tous les 2 mois pour partager les initiatives, outils, besoins…

Enfin, dans le cadre du Pacte de Cohésion Sociale et Territoriale, la ville de Bordeaux a soutenu l’implantation d’une antenne Emmaüs Connect, au sein du QPV des Aubiers (Bordeaux Nord) afin de faciliter l’accès au matériel, aux connexions et l’accompagnement sur les usages.

LA CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES DE GIRONDE :

Mise en place de « facilitateurs numériques » pour accompagner leurs bénéficiaires sur les démarches en ligne.

Chacun s’approprie ces outils, et/ou développe ses propres supports, comment mettre en place un outil de partage de ces ressources, qui la plupart ont été voulues open-source, pour qu’elles profitent à tous ?

Faire Hub : quelles actions et outils pour mieux se connaitre et partager ?

Plusieurs idées ont émergées lors des premières Rencontres Hubik pour développer la communauté :

Des rencontres régulières pour mieux se connaître :

  • « Speed-meeting » pour favoriser l’inter-connaissance ;
  • Apéros, petits déjeuners, rencontres ;
  • Visites apprenantes.

Des outils de collaborations en ligne :

  • Forum ? Outil collaboratif type Slack ou Rocket chat ? Un trombinoscope, un annuaire ?
  • L’outil NumeriqueSolidaire.fr : développé par Médias-Cité en partenariat avec les équipes de Bordeaux Métropole, il se veut justement être un espace d’échanges collaboratif et ouvert à tous, avec de l’actualité, un forum d’échanges… Y compris hors Métropole, aussi il est proposé que cet outil puisse être utilisé par tous les acteurs du Hub pour partager. Cet outil semble être une bonne solution, directement utilisable : n’hésitez à vous créer un compte pour pouvoir par exemple partager sur l’espace forum « Allo Reseau? ».

Une ingénierie financière collective : c’est l’un des chantiers prioritaires pour les équipes du Hub, un travail est déjà amorcé sur les fonds européens.

Les premiers outils mis en place par l’équipe HUBIK :

Quand auront lieu les prochaines rencontres Hubik ?

Des rencontres Hubik vont dans chacun des départements couverts dès début 2020 : le format et le calendrier sont en cours de réflexion, nous vous tiendrons vite informés !